Fille, petite-fille et cousine d’écrivains – elle est apparentée à Henry de Montherlant – Maguelonne Toussaint-Samat a écrit très tôt ses premières nouvelles, publiées dans des revues pour enfants. A l’âge de 22 ans, elle publie son premier roman, Le Mort et sa fille , bientôt suivi par Concerto pour meurtre et orchestre. A partir du début des années 1960, elle s’intéresse au Moyen Age et publie aux Editions Nathan Contes et légendes des croisades, lequel est couronné par l’Académie française. Récits des châteaux de la Loire, publié en 1964, reçoit également le prix de l’Académie française. Maguelonne Toussaint-Samat choisit ensuite de s’intéresser à l’art culinaire et a publié chez les plus grands éditeurs une vingtaine de livres de cuisine, traduits en plusieurs langues.

La très belle et très exquise histoire des gâteaux et des friandises – Maguelonne Toussaint-Samat

 

23 OCTOBRE 2016 | PAR SOPHIE RAOBEHARILALA

 

En 2004, les éditions Flammarion ont publié un superbe ouvrage destiné aux gourmands invétérés et à ceux qui s’ignorent, La très belle et très exquise histoire des gâteaux et des friandises, par Maguelonne Toussaint-Samat. Auteur a succès dans  différents domaines littéraires, Maguelonne Toussaint-Samat se tourne vers la cuisine et l’histoire de la gastronomie durant les années 1960.

 

Dans ce livre au titre évocateur, l’auteur nous transporte dans le monde merveilleux des desserts du Moyen-Âge à nos jours. Ponctués de recettes historiques, gravures et illustrations, les chapitres nous décrivent avec humour tour à tour la création de desserts et les personnages clés de la gastronomie sucrée française. Ainsi retrace-t-on l’évolution des croque-en-bouches, le succès de la maison L.U, ou encore l’affaire du Boursin calquée sur celle de la tarte Tatin. Difficile de se séparer cet ouvrage en fin de lecture, on en ressort avec un goût de trop peu et surtout, une irrépressible envie de vérifier cette lecture chez son pâtissier!

Traversant allègrement les continents et les millénaires depuis le gâteau d’Abraham, ce livre est une histoire de la gourmandise émaillée de citations d’auteurs, de documents historiques et de près de cinquante recettes qui nous font savourer aussi bien les mets sucrés des Romains que le galifouty du Berry, les cornes de gazelle ou la « fameuse tarte crémeuse d’érable de Jehanne Benoit ». Voyage au pays des mets et des mots, des us et des coutumes, cette Très Belle et Très Exquise Histoire des gâteaux et des friandises nous rappelle combien le goût pour les choses sucrées est affaire de civilisation. Maguelonne Toussaint-Samat nous ouvre avec brio les lointaines officines des premiers pâtissiers et nous raconte la naissance de quelques délices fameux comme le saint-honoré de Chiboust ou la religieuse de Frascati. On croise en chemin des rois et des reines, des empoisonneurs et des diplomates, des poètes gourmands et des pécheurs dévots. Des enfants perdus deviennent d’illustres pâtissiers, des peuples s’affrontent à grands renforts de kouglofs ou de babas. Si la gourmandise est le péché des bonnes âmes, son histoire par Maguelonne Toussaint-Samat a la saveur d’une vraie passion.