portrait
José FALCE est professeur de service et commercialisation au lycée Marguerite Yourcenar de Beuvry (Pas-de-Calais). Il a décidé pendant un an de reprendre ses études, et de suivre les cours du master « Histoire et cultures de l’alimentation », à l’université François Rabelais de Tours. C’est sa passion pour la bière (brasseur amateur, fourquet d’argent à deux reprises lors du concours 2007 et 2010, organisé par le Musée Français de la bière de Saint-Nicolas-de-Port), qui l’a naturellement poussé à faire ces recherches et à rencontrer des passionnés à travers tout le grand est de la France.

La bière – Une histoire de femmes – José Falce

 

23 MARS 2016 | PAR SOPHIE RAOBEHARILALA

 

Les éditions de L’Harmattan nous propose de lire un travail de recherche passionnant sur les liens entre la femme et la bière, travail établi par José Falce dans le cadre du Master en histoire et cultures de l’alimentation.
 
José Falce retrace le rôle de la femme dans la production et la promotion de la bière en France. Tour à tour au centre des affiches publicitaires, représentant aussi bien les différentes classes sociales que les idéaux féminins au fil de l’Histoire (mère de famille, pin-up, femme émancipée etc…), la femme devient une marque à part entière aux yeux des brasseurs.
 
L’auteur souligne donc les différentes facettes du rôle de la femme en tant qu’objet publicitaire, symbole identitaire, travailleuse transmettant le savoir-faire français.

Quatrième de couverture

Cet ouvrage présente les recherches effectuées dans le cadre d’un mémoire portant sur la bière et les femmes. Un lien entre la femme et la bière s’était tissé dès l’Antiquité, mais c’est au moment de la révolution industrielle, quand les brasseurs ont débuté le brassage de la bière industrielle, que ce lien s’est renforcé.
Le sujet traite de la place de la femme dans la publicité, les marques de fabrique des grandes brasseries Karcher, La Comète et La Semeuse, et les marques de bière comme La Divette, ou La Belle Siska. L’image de la femme sera aussi utilisée comme porteur de messages forts : la mère nourricière avec les bières hygiéniques, nourrissantes et
dynamisantes, la figure patriotique qui fait de la bière une valeur sûre qui résiste au temps, ou encore l’image de la femme tentatrice, qui propose une boisson qui procure du plaisir. La dernière partie de l’ouvrage s’interrogera sur la femme, et les lieux de consommation et de distribution de la bière industrielle.
Les recherches couvrent cent ans d’histoire de France et de la bière (1880-1980), et s’appuient sur plus de 400 références (revues, livres objets d’archives…).